CPR AM
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5349.3 -0.15% +10.02%

Rivoli Finance

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles
Cliquer sur un fonds de la sélection H24


Erasmus

Perf. YTD
OPCVM Actions
Cliquer sur un fonds de la sélection H24


Perf. YTD
OPCVM Absolute Return
Cliquer sur un fonds de la sélection H24


Nos questions à la gérante d'un fonds en forte hausse depuis le début de l'année...

Publié le

Le fonds Quadrator de Montpensier, investi sur le segment des mid & small caps, s’affiche en hausse de 22,05% depuis le début de l’année au 5 octobre. Nos questions à Marion Casal, gérante du fonds.


http://files.h24finance.com/jpeg/Marion%20Casal.jpg

Marion Casal

 

 

H24 Finance : Le fonds Quadrator enregistre une hausse de 22,05% (au 05/10/17) depuis le début de l’année. Quels ont été vos principaux choix gagnants expliquant cette performance ?

 

Marion Casal : Depuis le début de l’année, nous avons surpondéré trois secteurs qui ont bien fonctionné : la technologie, les biens et services industriels et les biens de consommation. Notre surpondération sur les deux premiers secteurs est structurelle au sein du fonds. Dans le domaine des biens industriels, nous avons par exemple en portefeuille la société allemande Kion, spécialisée dans les chariots élévateurs en hausse de près 50% depuis le début de l’année.

 

À l’inverse, nous sommes sous-pondérés sur le secteur pétrolier et celui des médias, ce qui a été bénéfique pour nous puisque ce sont deux secteurs qui ont sous-performé depuis le début de l’année.

 

La performance du portefeuille vient à la fois des choix sectoriels et de notre stock picking : nous avons par exemple en portefeuille des entreprises qui se sont bien comportées comme Ubisoft, Maisons du Monde dans les biens de consommation, Teleperformance dans les services aux entreprises ou encore Sopra Steria dans le secteur technologique.

 

Des valeurs italiennes comme Moncler et Technogym se sont également très bien comportées depuis le début de l’année. 14% du portefeuille est investi en Italie actuellement. Nous sommes néanmoins attentifs car les valorisations des entreprises commencent à devenir élevées.

 

 

H24 Finance : En avril dernier, vous nous aviez justement dit que vous commenciez à alléger certaines positions ayant beaucoup monté. Continuez-vous à vous alléger de temps en temps le portefeuille ?

 

Marion Casal : Nous avons une gestion rigoureuse à ce sujet : nous vendons ou allégeons nos positions lorsque celles-ci atteignent nos objectifs de cours. Par exemple, nous avons dernièrement allégé Moncler lorsque l’action a flirté avec les 25 euros.

 

Nous restons attentifs aux valorisations. Le P/E moyen des valeurs de l’indice EuroStoxx Small est actuellement au niveau de sa moyenne historique. La performance des small & mid caps de la zone euro s’est accompagnée d’une croissance des bénéfices par action importante, ce qui a permis de limiter l’expansion des multiples de valorisation.

 

 

H24 Finance : Comment identifiez-vous les sociétés qui offrent encore un potentiel d’appréciation ?


Marion Casal : Il faut souvent s’intéresser aux perspectives des entreprises au-delà de 2017. Les perspectives de croissance de certaines entreprises permettent en effet de mieux comprendre leur valorisation actuelle si l’on se projette sur le moyen terme, et c’est particulièrement le cas pour les sociétés en retournement.

 

Nous avons par exemple en portefeuille Geox, qui est une entreprise en restructuration (changement de management, recentrage sur la distribution, optimisation des coûts) ce qui devrait lui permettre d’afficher des niveaux de rentabilité sur le moyen terme bien supérieurs à ceux actuels.

 

Tout n’est pas non plus qu’une question de valorisation : si certaines sociétés sont décotées, c’est aussi qu’il y a souvent de bonnes raisons à cela. Il faut savoir faire le tri et éviter au maximum le « value trap ».

 


H24 Finance : À Patrimonia, le gérant du fonds Richelieu Family Small Cap Xavier Afresne a déclaré au sujet des fonds small caps : « Si on a une crise façon 1987 ou 2008, ça va être très compliqué de sortir » (lire l'article H24 du 5 octobre). Qu’est-ce que cela vous inspire ?

 

Marion Casal : Beaucoup de choses ! Nous sommes tous conscients du risque de liquidité qui existe sur les small caps. Cela étant dit, depuis 2009, année de fort rebond du segment consécutif à la chute de 2008, le marché des small & midcaps de la zone euro n’a pas progressé en ligne droite : il y a ainsi eu une forte baisse en 2011, plusieurs excellentes années en 2012, 2013, 2015, et deux millésimes mitigés en 2014 et 2016.

 

En ce qui concerne le fonds Quadrator, nous sommes moins concernés par ce risque de liquidité car il s’agit d’un fonds principalement de moyennes valeurs, donc plus liquides que les petites valeurs.


En conclusion nous estimons que les mid caps devraient, toutes choses égales par ailleurs, profiter de la poursuite de reprise de la croissance et de la politique monétaire accommodante de Mario Draghi. 

 

 

Pour en savoir plus sur Quadrator, cliquez ici.

 

Propos recueillis par H24 Finance.


@H24Finance
Invesco
Rivoli Finance

Buzz H24


Rivoli Finance


Perf. YTD
OPCVM PEA
Cliquer sur un fonds de la sélection H24


Erasmus

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles
Cliquer sur un fonds de la sélection H24


Perf. YTD
OPCVM Obligations
Cliquer sur un fonds de la sélection H24


Powered by Morningstar


Erasmus

CPR AM