M&G investments
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5377.21 +1.15% +1.04%

Axiom AI

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Finaveo

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

« Le modèle "équilibré" actions/obligations traditionnel ne constitue plus la meilleure option pour les investisseurs...» Que faire ?

Publié le

Craig Mackenzie, Senior Investment Strategist chez Aberdeen Standard Investments, a présenté les perspectives d’investissement à long terme de la société qui gère plus de 650 milliards d’euros dont près de 180 milliards sur la gestion multi-asset.

             

http://files.h24finance.com/jpeg/C.Mackenzie330.jpg

Craig Mackenzie, Senior Investment Strategist chez Aberdeen Standard Investments

 

 

Combien de temps va durer ce « Goldilocks » ?

 

Selon Craig Mackenzie, le contexte économique est idéal et reflète une situation de « Goldilocks », du nom du célèbre conte « Boucles d'or et les Trois Ours » en version française. « Actuellement, la soupe est parfaite et délicieuse, comme dans "Boucles d’or" : ni trop chaude, ni trop froide. Mais pour combien de temps ? » s’interroge-t-il.

 

Selon lui, la conjoncture économique à long terme est dominée par les tendances démographiques mondiales, ainsi que par des questions complexes sur le taux de croissance de la productivité et sur le contexte d’une éventuelle « stagnation séculaire ». Aberdeen Standard arrive à la conclusion que la future croissance économique sera inférieure à celle des décennies précédant la crise financière mais a quelques raisons d'espérer qu'elle ne sera pas aussi mauvaise que ce que prédisent les Cassandres.

 

 

Marché actions

 

Sur le marché actions, le stratégiste prévoit qu'à long terme les rendements des actions internationales (environ 4 % par an) seront inférieurs à ceux des dernières années. Les estimations relatives aux marchés développés sont désormais élevées, notamment sur le marché américain, et ses prévisions à long terme tiennent compte d’une modeste progression des dividendes.

 

« Si l’inflation remonte trop fortement aux Etats-Unis, la FED devra brutalement augmenter ses taux et le marché actions ne se remettra pas de ce choc. Il y a là un vrai risque » prévient le stratégiste qui anticipe néanmoins à court-terme une forte croissance et une faible inflation en faveur des actions. Il reste cependant préoccupé par « un autre risque majeur dont on vous parle depuis plusieurs années » avec les risques de ralentissement de la croissance en Chine de même que les conséquences liées au « tapering ».

 

L'Europe demeure la région privilégiée : le cycle économique va continuer de progresser et les marges bénéficiaires devraient continuer de croître. Toutefois, les réformes fiscales décidées par l'administration Trump devraient soutenir les actions américaines à court-terme.



Marché obligataire

 

Concernant les obligations d’Etat, les rendements restent proches de leurs plus bas historiques. Les faibles taux de base contribuent aux faibles rendements obligataires à long terme : les prévisions de taux 10 ans de Craig Mackenzie s'établissent juste à 1-2 % par an.


A brève échéance, la société de gestion anticipe des rendements court-terme plus élevés aux Etats-Unis. Ceci en raison des faibles taux d'intérêt réels d'équilibre. Ces derniers sont maintenus par les tendances démographiques lentes qui devraient persister pendant plusieurs années.

 

« Beaucoup prédisent un krach du marché obligataire. C’est un risque que nous estimons extrêmement faible » rassure cependant le stratégiste.


 

Vers quelles classes d’actifs se diriger ?

 

Les faibles rendements prévus des obligations d'Etat signifient selon Aberdeen que le modèle "équilibré" actions/obligations traditionnel ne constitue plus la meilleure option pour les investisseurs. « Dans ce contexte, en tant qu’allocataire d’actifs, nous devons aller vers de nouvelles classes d’actifs » explique Craig Mackenzie.

 

Ainsi, les portefeuilles multi-actifs d’Aberdeen visent de plus en plus à diversifier leur exposition, à travers des investissements dans la dette émergente, les titres adossés à des actifs, les infrastructures et d'autres produits alternatifs liquides. La société de gestion considère que ces actifs offrent de bien meilleurs rendements que les obligations d'Etat avec un risque inférieur à celui des actions et qu’ils sont également faiblement corrélés entre eux ce qui permet de diversifier davantage les portefeuilles.

 

A titre d’exemple, c’est la 1ère fois qu’un niveau aussi élevé du portefeuille multi-asset est alloué à la dette émergente (24%). Cela illustre l’évolution opérée dans l'approche d'Aberdeen : « Dans les 5 dernières années, nous avons totalement modifié notre façon de gérer l’allocation d’actifs » résume Craig Mackenzie.

 

Sur le marché français, la société de gestion propose notamment son expertise multi-asset avec le fonds Aberdeen Global Multi Asset Growth Fund. « C’est un fonds qui a un track-record depuis 2011 mais une version luxembourgeoise est désormais accessible en France depuis 2/3 ans » précise Christine Duboÿs, Head of Business Development – France, Belgium, Luxembourg & Monaco.


 

Pour en savoir plus sur Aberdeen Global Multi Asset Growth Fund, cliquez ici.


@H24Finance
Ageas Patrimoine
Axiom AI

Buzz H24


Axiom AI

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Finaveo

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Finaveo

M&G investments