DNCA
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5421.3 +0.16% +2.06%

Upsideo

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Financière Arbevel

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Faut-il s’inquiéter du retour de l'inflation ? La réponse des sociétés de gestion…

Publié le

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Inflation%203.jpg

 

 

Le spectre de la déflation s'est éloigné

 

Il y a quelques années, de nombreux acteurs s'inquiétaient du risque déflationniste qui menaçait l'économie et les marchés avec un niveau d'inflation proche de 0. A ce titre, la Banque Centrale Européenne a défini un objectif d'inflation « inférieur à mais proche de 2% à moyen-terme » car elle considère qu'une inflation trop faible est à la longue nuisible et que la déflation est dangereuse.

 

En février 2013, l'inflation de la zone euro s'est éloignée de l'objectif à moyen terme. Or, « un faible niveau d'inflation à moyen et long terme n'apporte qu'une modeste marge de sécurité contre une déflation prolongée » expliquait la BCE. Elle a alors pris des mesures de politique monétaire qui ont contribué de façon essentielle au maintien de la stabilité des prix dans la zone euro, soutenant en outre la croissance et l'emploi.

 

Cette crainte déflationniste s'est depuis éloignée. Mais elle en a paradoxalement amené une autre...

 

 

Le retour de l'inflation... ce « risque oublié »

 

Si l'environnement économique actuel semble porteur avec une resynchronisation globale de la croissance, ce tableau pourrait malgré tout se noircir en cas de mauvaise surprise sur l'inflation. « L'inflation est comme le ketchup : on secoue, on secoue, et tout d'un coup ça part ! » explique Laurent Dobler, Directeur Général de Comgest AM. « On a déjà beaucoup secoué... et si l'inflation se met à décoller, on ne peut pas être si optimiste » prévient-il.

 

Ainsi, la société de gestion Lombard Odier IM pointe désormais le « risque oublié » que représente l'inflation. « Avec la volatilité accrue des marchés financiers, les risques d'inflation ont été repoussés à l'arrière-plan des préoccupations des investisseurs » met en garde le stratégiste Charles St-Arnaud. Il estime que l'inflation va repartir et pense que les pressions inflationnistes vont probablement prendre de la vigueur vers le milieu de l'année.

 

Valérie Quesada, gérante taux et inflation chez CPR AM, confirme que 2018 est donc l'année du grand retour de l'inflation. « Après des années de modération et de faux départs, elle est en train d'accélérer et cette tendance devrait se poursuivre » ajoute-t-elle. Cette dernière précise que l'inflation revient tout d'abord aux Etats-Unis, qui sont en avance dans le cycle, et qu'elle se transmettra à la zone euro.

 

 

Finalement, bonne ou mauvaise nouvelle ?

 

En convergeant vers les objectifs des banques centrales, l'inflation va entraîner des tensions sur les taux. « Et la réaction des banques centrales va être difficilement prévisible » poursuit Valérie Quesada qui remarque la forte rotation à venir au sein des conseils des politiques monétaires de la réserve fédérale américaine et de la BCE.

 

Cette accélération de l'inflation est accentuée par le contexte de guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Une intensification appellerait des réponses et des réactions de rejet du libre-échange au-delà des pays directement concernés. « Cela oriente inévitablement les prix à la hausse, facteur d'accélération de l'inflation dans les pays développés » anticipe la société Fidelity International.

 

Néanmoins, d'autres experts relativisent ce phénomène, considérant plutôt le retour de l'inflation comme une bonne nouvelle. « La conjoncture pour les sociétés est clairement à la reprise et devrait l'emporter sur les craintes d'un retour à l'inflation qui n'est rien d'autre que le reflet de l'amélioration de la santé des entreprises » analyse ainsi Gilles Sitbon, gérant chez Sycomore AM.

 

Certaines sociétés de gestion entendent même en profiter en créant des produits de niche. « On s'expose à l'anticipation de l'inflation à terme par le marché en achetant des obligations indexées sur l'inflation et en se couvrant contre le risque de taux » détaille Guillaume Tergny, gérant taux et crédit chez Swiss Life AM.


@H24Finance
CM-CIC
Upsideo

Buzz H24


Upsideo

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Financière Arbevel

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Financière Arbevel

DNCA