MainFirst
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5637.51 +0.41% +6.12%

Covéa Finance

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Swiss Life REIM

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Faut-il forcément être à Paris pour faire de la gestion ?

Publié le

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Paris%20Nuit.jpg

 

 

L'asset management en France, une activité très (trop ?) concentrée sur Paris

 

On compte 632 sociétés de gestion de portefeuille agréées et en activité en France selon le dernier recensement de l’AMF.

 

Une écrasante majorité est basée à Paris (81%) avec une forte concentration autour de certains quartiers. On retrouve par exemple Carmignac, DNCA et JP Morgan à la Place Vendôme ou encore Sycomore, Moneta et Edmond de Rothschild dans le 8ème arrondissement.

 

Une surreprésentation encore plus importante si l’on y inclut l’ensemble de l’Île-de-France avec un chiffre qui grimpe même à 87%. Certaines sociétés de gestion sont ainsi en banlieue parisienne, notamment en petite couronne, comme Axa IM et Lyxor à la Défense ou bien WiseAM et Sunny AM à Neuilly-sur-Seine. Plus rare, la grande couronne est tout de même représentée avec des sociétés comme Sofidy (Evry), Alto Invest (Versailles) ou John Locke (Avon, dans l’agglomération de Fontainebleau).

 


Quelques irréductibles résistent encore et toujours à la capitale…

 

Au final, seules neuf villes de province sont représentées par minimum 3 sociétés : Lyon (18), Bordeaux (5), Lille/Marseille/Strasbourg/Toulouse (4) et Clermont-Ferrand/Nancy/Nantes (3).

 

La plupart d’entre elles ayant une activité de gestion de FIA ou de mandats, on ne dénombre que 21 sociétés ayant une activité de gestion d’OPCVM en dehors de la région parisienne. On peut citer Aesope Gestion à Lyon, Alienor Capital à Bordeaux, Gutenberg Finance à Strasbourg ou encore Taurus Gestion Privée à Clermont-Ferrand…

 

Le cercle reste malgré tout assez fermé et a même tendance à diminuer avec le phénomène de rationalisation auquel n’échappe pas le secteur. On se souvient qu’en 2017, l’historique banque Martin Maurel issue de la fusion de deux banques familiales marseillaises avait été absorbée par Rothschild.

 


Pourquoi gérer depuis la province ?

 

« Si nous allions à Paris, nous perdrions notre statut de société de gestion la plus proche de Wall Street » plaisantait dans les Echos l’ancien président des directoires de Federal Finance, la filiale du Crédit Mutuel Arkéa dont les bureaux sont situés à Brest. S’il ironisait sur ce positionnement atypique, les raisons derrière sont toujours fortement rationnelles.

 

Certaines s’y sont implantées historiquement comme Portzamparc, à l’origine charge d’agent de change dès 1863 qui est devenue lors de la réforme des bourses françaises en 1988 la seule société de bourse de plein exercice à Nantes. « Les modifications de l'actionnariat et l'évolution de nos métiers, notamment lors de la création de Portzamparc Gestion en 1983, n'ont jamais remis en cause notre implantation nantaise » témoigne Carine Beucher, Responsable Relations Partenaires.

 

Parfois, le choix de l’implantation en province est motivé par les fondateurs de la société. Originaires du Sud-Est, Amandine Gérard et Grégory Teyssier étaient convaincus lors de la création de la Financière de l’Arc qu’il y avait un besoin et qu’apporter une compétence en région via une société indépendante serait générateur d’opportunités. Un pari qui semble gagnant puisque la société créée en 2011 gère désormais 470 millions d’euros tout en étant située dans le cadre prestigieux du Château de la Pioline à Aix-en-Provence.

 

Et s’il est un avantage qui ressort pour ces sociétés installées en région, c’est le cadre de travail exceptionnel et la qualité de vie offerte. « Ce fameux équilibre vie privée/vie professionnelle est plus facile à trouver en province et est une source de sérénité dans nos métier exigeants, explique Carine Beucher. D'un point de vue gestion, cette distance physique nous offre aussi une distance de réflexion, la possibilité de prendre un certain recul lors des phases de marchés plus animées notamment. » De nombreuses enquêtes convergent vers cette volonté, notamment des cadres, de quitter la région parisienne. « Dans le cadre de notre développement, c’est un avantage concurrentiel pour attirer des talents qui souhaitent concilier travail et cadre de vie, comme ce fut le cas pour un de nos gérants » ajoute Grégory Teyssier de la Financière de l’Arc. Dans le même esprit, Federal Finance n’hésite pas à mettre en avant sa salle des marchés qui dispose d’une vue… sur la mer.

 

 

Des difficultés facilement surmontées…

 

A l’heure de la digitalisation, du co-working, du télétravail et de la visioconférence, est-ce finalement vraiment nécessaire d’être à Paris ?

 

« Bien entendu nous devons être présents à Paris et nos équipes s'y rendent de manière hebdomadaire, reconnaît Carine Beucher. Mais nul besoin d'y vivre ! » Pour Portzamparc, cela peut même être un élément rassurant du côté de la clientèle retail : « Ils ne nous imaginent pas dans une tour à La Défense et cela renforce le sentiment de proximité. »

 

Les clients de la Financière de l’Arc apprécient également ce positionnement régional même s’il engendre pour les gérants de fréquents déplacements afin de rencontrer les entreprises. « Mais à l’échelle de l’Europe, en avion, Aix en Provence n’est pas plus éloigné de Londres, Madrid ou Milan que Paris » relativise Grégory Teyssier qui rejette l’idée de délocaliser sa gestion en Île-de-France. Il envisage cependant l’ouverture d’un bureau commercial pour avoir une présence plus active dans la capitale et le Nord de la France.

 

Toutes ces sociétés de gestion admettent finalement un certain attachement à cette particularité. La Financière de l’Arc encourage même les autres sociétés de gestion à se lancer : « Osez ! La France est un pays trop centralisé en matière de gestion d’actifs, tout est à faire en province. Le maillage communication et transport de notre territoire est un véritable atout. La qualité de vie et le temps gagné constituent une source de performance. D’ailleurs aux Etats-Unis, le plus célèbre des gérants n’est-il pas installé dans le Nebraska ? » conclut Grégory Teyssier.

 

Un message déjà reçu par Femu Quì Ventures ou Océanienne de Participation et d'Investissement, des sociétés de gestion respectivement basées à Bastia en Corse et… à Nouméa en Nouvelle-Calédonie ! Des exemples parmi d'autres qui rappellent que la finance française ne se limite pas au microcosme parisien.


@H24Finance
Pierre Premier Gestion
Covéa Finance

Buzz H24


Covéa Finance

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Swiss Life REIM

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Swiss Life REIM

MainFirst