Pictet AM
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5357.86 +0.79% +0.86%

Pierre Premier Gestion

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
CPR AM

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Ce fonds de performance absolue est en tête de sa catégorie depuis le début de l'année...

Publié le

Le point sur Lombard Odier Funds Fundamental Equity Long/Short (+2,96% YTD) avec Clément Léturgie, spécialiste des stratégies absolute return chez Lombard Odier IM

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Clément-Léturgie.jpg

Clément Léturgie


 

H24 : Lombard Odier Funds Fundamental Equity Long/Short est principalement américain, ce qui pourrait soit créer des opportunités, soit faire un peu peur dans le contexte actuel…


Clément Léturgie : Justement, nous pensons que, dans le contexte de marché actuel et notamment aux États-Unis, il est plus intéressant d’être sur une stratégie long-short que sur une stratégie long only. L’économie américaine a quelques années d’avance par rapport à l’économie européenne. Elle est sortie de la reprise, elle arrive en fin de cycle, alors que c’est le contraire en Europe qui vient d’éviter la déflation et se trouve en début de reprise.

 

Si vous regardez le comportement des actions dans ces différents cycles économiques, en début de reprise, les investisseurs sont plutôt en long only et prennent plus de risques à long terme puisque les actions fonctionnent très bien avec peu de volatilité. C’est ce qui s’est passé ces dernières années aux États-Unis et c’est ce qui devrait arriver en Europe, selon nous. Par contre aux États-Unis, en raison de la fin de cycle qui arrive, le marché actions devrait avoir des rendements moindres avec plus de volatilité, plus de dispersions dans les stocks et donc plus de capacités potentielles à générer de l’alpha ou de la valeur à travers le stock picking.

 

Nous pensons qu’il est donc plus intéressant d’avoir une stratégie long short.

 

 

H24 : Historiquement, ce fonds a-t-il toujours eu ce biais américain ?

 

Clément Léturgie : Oui. C’est un fonds multi-gérants, donc nous avons un CEO qui alloue du capital de manière dynamique à des gérants qui sont spécialisés par secteur. Aujourd’hui, sur les huit gérants, sept sont basés aux États-Unis et un en Europe. D’où ce biais américain… 

 

 

H24 : Donc le biais américain dépend en fait seulement du gérant, mais il y a-t-il des limites dans les statuts du fonds ?

 

Clément Léturgie : Il n’y a pas de limite, mais aujourd’hui vous avez 85 % de l’exposition qui est américaine. Historiquement le fonds est peut-être descendu à 80 %.

 

 

H24 : Est-ce que les propos relatés par Donald Trump vont renforcer la volatilité ?

 

Clément Léturgie : Nous ne jouerons pas sur la volatilité car notre approche est vraiment fondamentale, et nous faisons de la sélection de titres long et short sur les entreprises qui nous semblent pouvoir le plus s’apprécier sur le moyen et long terme et « shorter » les compagnies qui vont se déprécier, toujours avec une exposition directionnelle faible. En moyenne, nous sommes à 20 % d’exposition nette, avec un beta de 0,2.

 

Alors, pour nous, ses sorties télévisées, ses annonces ne sont que du bruit. A l’inverse, la réforme fiscale aux États-Unis est pour nous bien plus concrète, car elle a un impact sur le résultat des compagnies.

 

 

H24 : Quels sont les secteurs les plus représentés aujourd’hui dans le fonds et pourquoi ?

 

Clément Léturgie : Le secteur de la consommation est le plus représenté, à peu près 30 % d’exposition. Ce qui s’explique par le fait que nous ayons deux gérants sur le secteur, un aux États-Unis et un en Europe. Viennent ensuite l’énergie pour 25 %, la technologie pour 14 %, etc.

 

L’idée est d’avoir un portefeuille qui va délivrer des rendements à peu près en ligne avec les marchés actions. Nous nous attendons à faire 8 % en annualisé, donc sur le long terme, avec une volatilité qui serait la moitié de la volatilité des marchés actions, donc près de 8 %.

 

 

H24 : On ne peut pas dire que vous soyez surexposés sur la technologie ?

 

Clément Léturgie : En effet, c’est ce qui fait aussi notre différence, à notre sens. Aux États-Unis, beaucoup de gérants de hedge fund sont acheteurs sur les valeurs technologiques. D’ailleurs, Morgan Stanley - qui réalise des statistiques à partir de toutes les positions des hedge funds pour lesquels ils font du courtage – a indiqué que la technologie représentait 35 % en termes d’exposition. Tout le monde essaye de surfer sur la vague.

 

Chez Lombard Odier IM, nous nous méfions de ce phénomène de crowding (encombrement). Parce que, dès qu’il y a une secousse de marché, tout le monde essaye de sortir et la baisse est amplifiée puisque la majorité des fonds equity long short ont des philosophies de stop loss assez agressive. Nous préférons donc avoir une exposition nette sur le secteur d’environ 10 % seulement.

 

 

H24 : Vous venez de nous décrire un élément différenciant de votre fonds par rapport aux autres de la même catégorie, en voyez-vous d’autres ?

 

Clément Léturgie : Nous nous distinguons aussi par notre forte exposition au secteur de l’énergie. Ce secteur peut faire un peu peur, or nous avons des gérants qui sont, selon nous, capables de trouver des entreprises qui délivrent des rendements très attractifs et qui tendent à être très décorrélés des marchés et du prix de l’énergie, comme les sociétés dans l’exploitation et la production.

 

 

H24 : Vos gérants sont-ils indépendants ?

 

Clément Léturgie : Tous nos gérants sont employés par Lombard Odier IM. Nous avons lancé notre activité de hedge funds en 2007 à New-York en recrutant en externe des gérants de hedge funds renommés, comme Millenium par exemple.

 

Depuis, nous avons développé notre unité de hedge funds qui est une boutique de gestion indépendante au sein de Lombard Odier IM, avec une infrastructure dédiée, 70 collaborateurs et USD 4,5 milliards gérés (au 30 mars 2017).

 

 

H24 : Comment vous situez-vous par rapport à d’autres grands comme vous très internationaux ?

 

Clément Léturgie : Il y a bien sur d’autres hedge funds américains long short avec une approche multi-gérants comme la nôtre. Cependant, avec notre format UCITS, nous sommes parmi les seuls, offrant ainsi l’accès à notre stratégie à une base d’investisseurs plus large que nos concurrents américains. 

 

 

Pour en savoir plus sur Lombard Odier Funds-Fundamental Equity Long/Short, cliquez ici.


@H24Finance
Intencial
Pierre Premier Gestion

Buzz H24


Pierre Premier Gestion

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
CPR AM

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


CPR AM

Pictet AM