Richelieu
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5305.22 -1.82% -0.14%

Richelieu

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Richelieu

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Quand le « Sage » Marc Craquelin (ex Financière de l’Échiquier) nous parle de bétail, conquête spatiale et Goldman Sachs :)

Publié le

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Marc%20Craquelin%203.jpg

Marc Craquelin

 

 

En 1906, lors d’une foire agricole, un scientifique du nom de Francis Galton assiste à un jeu collectif au cours duquel les intervenants doivent évaluer le poids d’un bœuf... Assez curieusement, la moyenne des estimations individuelles approche toujours de très près la réalité. Plus curieusement encore, si le nombre de participants est réduit à un groupe d’experts (des éleveurs de bétail par exemple), on n’améliore pas la valeur anticipée.

 

De ces observations naîtront cette théorie statistique appelée « la sagesse des foules ». Mettez 1248 billes dans une jarre, demandez à un grand nombre de personnes de deviner leur nombre, les réponses individuelles seront très dispersées mais au final -les erreurs des uns corrigeant celles des autres- la moyenne donne une bonne valeur approchée du résultat.

 

Au cours de ce beau jeu collectif que sont les marchés boursiers comment s’exprime cette sagesse des foules ?

 

James Surowiecki dans son livre Wisdom of Crowds relate un exemple spectaculaire : en 1986 la navette Challenger explose en plein vol… Parmi les fournisseurs de pièces constituant la navette, quatre sont des sociétés cotées. L’accident est diffusé à la télévision, la pression vendeuse est immédiate sur les 4 titres concernés que sont Rockwell international, Lockeed, Martin Marietta et Thiokol. Très vite pourtant, la baisse se différencie : à la fin de la journée trois valeurs abandonnent environ 3% tandis que Thiokol en perd 12 %. En 6 heures de cotation, le marché a désigné ce que les experts valideront 6 mois plus tard à l’issue d’une difficile enquête. C’était bien Thiokol -la valeur la plus en baisse- qui avait fourni la pièce défectueuse.

 

La période récente nous offre aussi de beaux exemples de sagesse des foules. Replaçons nous à l'automne 2016 juste avant les élections américaines. Donald Trump tweetait déjà beaucoup. Son programme devait briser la banque en général et Goldman Sachs en particulier : les journalistes ont largement relayé ces menaces réitérées, les experts ont tremblé… pas les marchés. D’octobre à fin 2016, le titre est régulièrement acheté et passe de 180 à 240 dollars. Ces acheteurs avaient raison, grâce à Donald Trump Goldman Sachs verra son taux d’imposition passer de 30 à 17%. Son cours est aujourd’hui de… 240 dollars, la « punition » que devait subir Goldman Sachs aura été douce !

 

De la même façon il est tentant de faire le rapprochement entre le 20% de progression du Standard and Poor’s de l’an dernier et le 20% de croissance des bénéfices par actions qui est en train de se concrétiser. Un dernier exemple ? Alors que Donald Trump et Kim Jong-Un s’invectivaient via différents canaux, les marchés ne bronchent pas comme s’ils avaient entrevu l’issue favorable qui semble se concrétiser aujourd’hui.

 

Les marchés sont de belles machines à anticiper. Parfois pourtant, la machine s’emballe et des bulles se forment, les cours s’envolent, ils dessinent des courbes dangereusement asymptotiques suivies de chutes brutales… Est-ce à dire que cette théorie de sagesse des foules n’est en bourse qu’une succession de heureux hasards suivis de douloureux réveils?

 

La question mérite que l’on précise ce qu’on pourrait appeler le cadre expérimental. Pour que la moyenne des anticipations de la foule converge de façon probante, il est important que les « parieurs » n’échangent pas sur leurs anticipations ; s’ils s’influencent mutuellement l’agrégation de leurs choix devient non pertinente.

 

Loin d’être la résultante d’une formation de prix liés à des choix autonomes, la bulle est au contraire un moment de dépendance maximum, je n’achète un actif surévalué que parce que j’anticipe qu’un autre l’achètera plus cher encore, je n’évalue plus un prix mais le comportement des acteurs voisins. De ce point de vue la bulle n’infirme pas vraiment cette sagesse évoquée, elle correspond plutôt à un emballement collectif là où on attend une résultante de choix individuels…



Et puis si les bulles par leur côté spectaculaire sont très présentes dans les mémoires, elles restent relativement peu fréquentes. La plupart du temps, n’en déplaise aux amateurs « d’exubérances irrationnelles » les marchés mettent en évidence cette « sagesse des foules ». Une sagesse que deux années de folle d'actualité et de politiques imprévisibles n’auront pas entamé.

 

Rédigé par Marc Craquelin

 

H24 : Marc Craquelin a pris des fonctions de « non executive » Independant Director chez Sturdza, mais on devrait prochainement le retrouver à un poste plus opérationnel...


http://files.h24finance.com/jpeg/Marc%20Craquelin%20Sturdza.jpg


@H24Finance
Richelieu

Buzz H24


Richelieu

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Richelieu

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Richelieu

Richelieu