Candriam
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5417.07 -0.56% +1.97%

Axiom AI

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Tikehau IM

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Où en sont les marchés à mi-année ? L'analyse de cette société de gestion qui gère plus de 100 milliards en France...

Publié le

 

http://files.h24finance.com/jpeg/E.Alme.Aviva.TDLS07.18.jpg

 

 

Aviva Investors est une belle marque institutionnelle qui recèle des pépites dans la gestion active. Pourtant, les investisseurs privés la connaissent encore peu. Cette conférence a donné l’occasion d’en savoir plus sur deux de leurs stratégies les mieux adaptées aux marchés actuels et sur leurs convictions en allocations d’actifs.

 

Véronique Cherret, Directrice du développement et Membre du Directoire, était accompagnée de Frédéric Tassin, Responsable de l’équipe de gestion actions européennes, Matthieu Rolin, Gérant actions USA et Alban Tourrade, Responsable de l’équipe de gestion Crédits.

 

 

Que représente Aviva Investors en France ?

 

  • 107 Milliards € sous gestion
  • 134 salariés dont 40 gérants et analystes

 

Et aussi…

 

  • 75% des fonds gérés dans le premier quartile sur 5 ans glissants
  • 61% des fonds notés **** ou ***** Morningstar

 

Les équipes françaises bénéficient des ressources d’analyses d’Aviva Investors dans le monde soient plus de 400 personnes directement impliquées dans l’investissement.

 

 

La macroéconomie favorable

 

Frédéric Tassin, Responsable de l’équipe de gestion actions européennes, estime que la guerre commerciale est une des menaces les plus fortes à terme. Au stade actuel de ses observations néanmoins, il ne voit pas ce risque se matérialiser si l’on en reste aux niveaux actuels des barrières douanières, relativement faibles en réalité.

 

Pour lui, la croissance est là et donne des signes de vigueur.

 

USA : toujours plus


  • Croissance révisée en hausse, 
  • Confiance des consommateurs au-dessus des niveaux de 2007 mais en-deçà de ceux de 2000,
  • Chômage au bord des niveaux structurels (ceux en dessous desquels il ne peut plus baisser),
  • Des risques inflationnistes plus sérieux sur les salaires : l’écart entre les besoins des entreprises et l’offre disponible est au plus haut depuis 20 ans.

 

Zone Euro : salaires en hausse, chômage en forte baisse

 

  • Les encours de crédit continuent d’augmenter, avec une accélération plus forte encore en faveur de la consommation,
  • Croissance très bien équilibrée entre investissement, consommation et balance export/impôt.

 

Focus Italie : les banques vont beaucoup mieux !

 

  • Un ratio qui résume tout : le rapport L/D (prêts/dépôts) est passé de 165% en 2011 à 120 % au T1 2018. Concrètement, les banques ont nettement moins besoin du marché pour financer les encours de crédit.

 

 

Les thèmes d’investissement privilégiés

 

Les tops

 

  • Technologie : SAP, Cap Gemini, STM.
  • Les banques et les pétrolières : quand on se rappelle que les dividendes constituent 2/3 de la performance boursière à long terme, leur rendement actuel de 5,5% en fait des placements très attractifs !

 

Pas tops

 

  • Les valeurs de consommation ne bénéficient plus de l’effet kiss cool, une combinaison de baisse des taux longs, pour ces valeurs à duration longue, et d’une croissance soutenue du CA.

 

Devenue souvent trop chères, il y a mieux à faire.

 

 

Aviva Grandes Marques, ou la force irrésistible de la globalisation


L’attrait d’une grande marque, quand elle est bien gérée, réside dans sa capacité à délivrer des retours sur capitaux employés (ROCE) stables et élevés tout au long du cycle.

 

Mathieu Rolin a défini une politique d’investissement simple: des entreprises avec une stratégie claire, des fondamentaux solides, fortes barrières à l’entrée, une avance concurrentielle et un bilan robuste.

 

On ne sera pas surpris de retrouver dans la liste Microsoft, Netflix, Richemont et BMW. Pour les fins connaisseurs, sachez que l’équipementier Komatsu est aussi en bonne place.

 

De façon contre-intuitive pour nous européens, Shiseido avec son portefeuille de 120 marques est une des favorites. Pour une bonne raison : le groupe a décidé en effet de concentrer le portefeuille pour optimiser la puissance marketing du groupe. De même, Nokia occupe une place de choix grâce à son leadership dans les infrastructures télécom auxquelles la 5G donnera un nouvel élan. N’oublions pas qu’ils se sont délestés des terminaux mobiles qui autrefois plombaient le groupe finlandais.

 

Ce fonds de 101 M€ est co-géré par l’équipe actionsMathieu Rolin, spécialiste USA, Xavier Laurent spécialiste Euro et Jean-François Chambon, le spécialiste Asie.
Aujourd’hui investi à 53% en actions américaines, 30% en actions européennes et 14% au Japon, Aviva Grandes Marques est à +4,1% au 31 mai 2018 contre 3,2% pour le MSCI World €, un indice qu’il bat également depuis le lancement le 19/11/2013.

 

 

Tant qu’il y aura du rendement

 

Il reste du rendement, c’est une question de perspective…

 

Car les marchés financiers s’habituant à tout, on finit par oublier à quel point nous sommes en territoire inconnu en matière d’intervention monétaire. Cet environnement reste favorable aux investissements obligataires tant qu’on y déploie une gestion active.

 

Le saviez-vous ?

 

  • Les bilans de la FED et de la BCE ont tous deux doublé depuis 2010 pour atteindre chacun 4 500 Milliards USD ! Autrement dit, la route sera longue pour déshabituer les investisseurs des montants faramineux qui ont radicalement changé les normes. Songez plutôt :
  • les taux de défaut du haut rendement européen sont inférieurs à 1%, quasiment aux niveaux de 2006. Ils ont atteint 13% en 2002 puis en 2009.
  • le 10 ans Européen dans le crédit Investment grade ne rapporte guère que 1.5%/an !

 

Cet environnement rend attractif le haut rendement qui offre actuellement une prime de 250 bps par rapport à l’investment grade (Source Bloomberg Barclays, juin 18). Mieux qu’en septembre 2017 où cette prime était réduite à 150 bps.

 

Le retour de la volatilité : une opportunité pour Aviva Investors Alpha Yield.

 

Alban Tourrade présente le FCP Aviva Investors Alpha Yield, un fonds d’obligations d’entreprises 5* Morningstar sans contrainte de notation. Avec 135 M€ sous gestion et un SRRI de 3/7, il a généré +5.8%/an depuis 3 ans (30/04/2018).

 

Sur 3 ans : ratio de Sharpe à 1.5, volatilité de 3.6%. Des performances positives chaque année depuis 2012. Et depuis l’origine, le délai de recouvrement est de 67 jours.

 

Aviva Investors a les moyens de sa performance : 89 gérants obligataires dans le monde, 29 analystes corporate. A Paris, les 3 spécialistes crédit profitent à fond de ce savoir-faire très profond.

 

Aujourd’hui le portefeuille est 50/50 en dettes d’entreprises et de financières avec des notations principalement réparties à 27% en BBB, 46% BB et 21% en B.

 

 

Pour en savoir plus sur les fonds Aviva Investors, cliquez ici.


@H24Finance
Axiom AI

Buzz H24


Axiom AI

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Tikehau IM

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Tikehau IM

Candriam