Russell
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5084.66 -0.63% -4.29%

Pictet AM

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Columbia Threadneedle

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

« Prenez 2 aspirines… et rappelez-moi en 2020 »

Publié le

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Bob%20Michele%20JP%20Morgan.jpg

Bob Michele, JP Morgan AM

 

 

Prenez 2 aspirines… et rappelez-moi en 2020 : c’est sous ce titre original et énigmatique que Bob Michele, responsable des investissements monde sur le marché obligataire chez JP Morgan AM, a ouvert sa conférence.

 

Dès les premières phrases le ton est donné. « Le meilleur est derrière nous. Il va falloir traverser 2019 et rester en vie ».

 

Pour l’instant la remontée des taux et la sortie des mesures non conventionnelles ont été sans douleur pour les investisseurs. Les banques centrales sont restées en effet très accommodantes et soucieuses de ne pas prendre le marché par surprise. Bob Michele fait remarquer que les taux réels sont toujours négatifs. Cela reste accommodant à ce stade du cycle économique.

 

Le travail des banques centrales va être complexe : elles ne doivent pas tuer le cycle trop tôt et pourtant elles doivent normaliser avant le prochain cycle. Il faut se redonner des marges de manœuvre (baisses de taux) avant la prochaine crise.

 

Au-delà des banques centrales, le responsable des investissements pointe un déséquilibre à venir entre offre et demande. Auparavant, il existait un déséquilibre fort en faveur de l’offre grâce aux banques centrales mais aussi aux investisseurs en quête de rendement. Ce mécanisme est en train de s’inverser. D’un côté les banques centrales sortent du jeu et deviennent vendeuses. De l’autre, l’offre explose. En 2019 ce seront plus de 1200 milliards supplémentaires à financer pour le trésor américain.

 

Bob Michele enfonce le clou : « Je ne me rappelle pas d’une année où l’équilibre offre/demande a été aussi calamiteux pour les investisseurs obligataires. »

 

Pourtant dans un tel environnement, le marché n’écoute pas les banques centrales. Elles annoncent la hausse mais le marché reste relativement sourd. Attention le réveil pourrait être difficile.

 

Mais sous ce discours qui peut paraître alarmiste, JP Morgan n’est pas extrêmement pessimiste. En effet, les prévisions pour fin 2019 sont des hausses modérées : 10 ans US 3,75%, 10 ans allemand 1,25% et japonais 0,2%.

 

Bob Michele fait bien la différence entre les obligations occidentales qui semblent fortement surachetées (« c’est une folie d’en avoir en portefeuille ») et les obligations émergentes qui semblent survendues. Aujourd’hui, la prime de risque sur les émergents (spread) est supérieure à 3,5%. Avec un tel sur rendement, historiquement (depuis 2001), la performance pour les investisseurs a été de 12% en moyenne.

 

Autre actif obligataire qui pourrait tirer son épingle du jeu : le compartiment High Yield européen. Il est au même niveau que le High Yield US mais avec moins de risque. Ce qui pèse c’est la prime de risque politique mais les fondamentaux sont bons.

 

Pour conclure, Bob Michele annonce que les opportunités seront rares (mais présentes !) et les risques nombreux (guerre commerciale, tensions politiques et surtout retournement des politiques monétaires). 2019 sera l’année où l’on passera d’un monde qui a connu 25 ans de baisse des taux à un univers de hausse des taux pour au moins une dizaine d’années.


 

Pour en savoir plus sur :

 


@H24Finance
JP Morgan
Pictet AM

Buzz H24


Pictet AM

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Columbia Threadneedle

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Columbia Threadneedle

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Russell