AXA Thema
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
4754.08 -0.95% -10.51%

Upsideo

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Nordea

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

« Le modèle du CGP-CIF est attaqué » estime Benoist Lombard, Président de la CNCGP...

Publié le

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Benoist%20Lombard%20CNCGP.jpg

Benoist Lombard, Président de la CNCGP

 

 

H24 : Que se passe-t-il sur le modèle du CGP-CIF ?

 

Benoist Lombard : Ces dernières semaines, le modèle du CGP-CIF a été régulièrement attaqué et mis en cause par des acteurs dont la préoccupation ne porte pas sur la qualité du service délivré au client. Loin s’en faut. C’est la raison pour laquelle nous entendons exercer une vigilance quotidienne. Nous le devons à nos adhérents.

 

Mais cette réflexion, nous ne la portons pas seuls. Nous pouvons d’ailleurs compter sur la bienveillance de notre autorité de tutelle avec laquelle nous entretenons d’excellents rapports. Cela se doit d’être souligné.

 

En septembre, nous apprenions par voie de presse qu’une société présente sur les cryptomonnaies avait reçu le statut de conseiller en investissements financiers (CIF). Une première en France. Une première regrettable car il se trouve que l'agrément pour officier comme CIF a été délivré par une association concurrente qui aurait fait machine arrière depuis. Pourquoi n’avons-nous pas obtenu d’autres informations depuis ? Pourquoi une telle société dont l’activité n’a pas de rapport avec l’activité de nos CIF a-t-elle obtenu un agrément ? Une telle adhésion n’aurait pas été validée par la CNCGP.


 

H24 : D’autres combats pour la CNCGP en ce moment ?

 

Benoist Lombard : Un autre débat s’ouvre, celui de la création d’associations représentatives des courtiers. Il se trouve que l’agrément sera délivré par les autorités publiques d’ici la fin du premier semestre 2019. Le Trésor nous l’a confirmé. Sur ce sujet, nous entendons également faire entendre notre voix car nous sommes légitimes. Et contrairement à certains qui ont pu faire remonter auprès de l’administration leur crainte de ne pas remplir le critère de la représentativité, nous considérons être représentatifs.

 

Ensuite, il faut souligner le travail réalisé en interne par les équipes de la Chambre, épaulées par les élus conseils en gestion de patrimoine. C’est le cas en matière de formation mais aussi en matière de services mis à la disposition des adhérents. Par exemple, la CNCGP s’est mobilisée pour accompagner ses membres sur le terrain de la médiation. Qu’est-ce qui justifierait qu’une association déroge à cette obligation ? Rien. C’est pourtant la voie choisie par l’une d’entre elles qui ne respectait pas ce principe cet été encore.

 

 

H24 : Au niveau réglementaire, quelle actualité sur le sujet des rétrocessions ?

 

Benoist Lombard : Nous avons fait savoir à nos adhérents que nous restions mobilisés sur le projet de loi Pacte. En cause, un amendement destiné à imposer aux assureurs une obligation d’information annuelle sur les frais prélevés sur les supports en unités de compte.

 

Si le sujet de la transparence mérite un débat des parlementaires, en revanche, il ne saurait être question de revenir sur le principe des rétrocessions qui, par définition, demeurent pour les conseillers la juste rémunération de leur travail.

 

Et les actions introduites ont commencé à porter leurs fruits puisque le projet initial a été revu en séance publique à l’Assemblée nationale. Entre autres, le rapporteur du projet a publiquement relevé au sujet des rétrocessions de commission : « il n’y a là rien de mal en soi ». De cela, nous nous félicitons.


@H24Finance
BNP Paribas
Upsideo

Buzz H24


Upsideo

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Nordea

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Nordea

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


AXA Thema