Sycomore
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5068.85 -0.65% -4.59%

M&G investments

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Swiss Life REIM

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Édouard Carmignac prend du recul, mais il surveille tout de très près…

Publié le

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Carmignac%20Octobre%202018.jpg

 

 

La stratégie d’investissement de Carmignac nous a été présentée par un trio que nous connaissons bien, Edouard Carmignac, Frédéric Leroux et Didier Saint-Georges.

 

 

Le torrent de liquidités commence à s’assécher


Ainsi commençait Didier Saint-Georges qui a rappelé les convictions de Carmignac en janvier 2018 :

 

  • Le début d’un ralentissement global se confirmait (finalement, la croissance est restée soutenue)
  • La couverture du dollar devenait nécessaire avec l’affaiblissement attendu de l’économie américaine (ce qui se révéla coûteux en performance)
  • Les valeurs de croissance continueraient de dominer le marché (assurément !)

 

Ce dernier point s’est avéré parfaitement juste avec l’énorme succès de la technologie, de la consommation et de la santé, tandis que les produits de base et les financières sous performaient.

 

Didier Saint-Georges admet avoir sous-estimé les effets de la politique « America First ». La politique fiscale, notamment en faveur des avoirs détenus à l’étranger, a fonctionné comme un « énorme aspirateur à dollar offshore ». Le second effet de la politique du gouvernement Trump fut la raréfaction du billet vert dans les pays émergents, provoquant des sorties de capitaux massives.

 

 

L’illustration de la politique « America First » : ce que l’investisseur américain gagne en bourse, son homologue chinois le perd


Les bourses américaines et chinoises depuis le 1er janvier révèlent des performances le plus souvent inverses. Ainsi (en USD) :

 

  • Indices : SP 500 +9%, Shanghai Shenzhen CSI 300 -14,7%
  • Technologie : US +19,5%, Chine -27%
  • Energie : US +3%, Chine -5%

 

Didier Saint-Georges commente l’attribution de performance de Carmignac Patrimoine en la regroupant par « poches de convictions »

 

Ainsi au 28 septembre, le fonds affiche -4% nets qui viennent de :

 

  • +4,1% pour les convictions de long terme de Carmignac (actions US, valeurs de croissance), 
  • +0,2% pour le crédit, 
  • -5,5% pour les ramifications de l’effet Trump (dollar, émergents, matières premières, technologie chinoise), et 
  • -1,7% pour d’autres facteurs divers.

 

 

Un auto diagnostic sans concession


Edouard Carmignac n’a pas ménagé ses commentaires pour décrire les performances qu’il trouve insuffisantes dans l’ensemble. Sur 13 stratégies, seules 4 lui semblent délivrer des bons résultats : Carmignac Euro Entrepreneurs à +0,4%, Carmignac Portfolio Emerging Discovery +0,8%, Carmignac Capital Plus à 0% et Carmignac Unconstrained Global Bond à -0,5%, un score finalement honorable dans ce millésime particulièrement difficile pour l’obligataire.

 

 

Stratégie actions : back to the Sixties ?


Frédéric Leroux fait un parallèle entre les marchés d’aujourd’hui et la période des Nifty Fifty, ce groupe des 50 valeurs du SP 500 qui caracolaient loin devant le reste de la cote vers la fin des années 60 - début des années 70.

 

Walt Disney se payait 82 fois les résultats, McDonald's 72 fois et American Express 39 fois ! (NDLR : on remarque que ces valeurs à l’époque « hors de prix » sont toujours là et se sont beaucoup développées depuis. Les actions, c’est vraiment du long terme…).

 

Leurs pendants de la cote actuelle comptent par exemple Mastercard, Alphabet, Celgene, Booking et Becton-Dickinson.

 

Les moteurs de performance des portefeuilles actions de Carmignac sont aujourd’hui, dans l’ordre :

 

  • les actions américaines, 
  • les valeurs de croissance non cycliques et peu endettées et,
  • les émergents de façon opportuniste.

 

En contrepartie, une attention forte sur les risques en évitant les valeurs cycliques endettées et en couvrant les portefeuilles de façon spécifique.


 

Allocation d’actifs de Carmignac patrimoine


Le vaisseau amiral de la gamme résume bien la stratégie « maison » :

 

  • 43% actions : 26% USA, 8% Emergents et 9% Europe
  • 37% taux dont 17% crédit, 9% dette souveraine périphérique, 4% dette souveraine cœur et 3% dette émergente

 

La duration de la poche obligataire est à -3,8 (fourchette -4/+10) avec des durations négatives à -4 pour la poche en taux souverains « cœurs » et des durations entre 1 et 3 sur les émergents et le crédit.

 

  • 20% en liquidités
  • Devises : 45% Euro et 39% US Dollar

 

C’est donc un positionnement ancré dans les actions, avec une orientation croissance, et un « short » au niveau consolidé de la poche obligataire qui comprend néanmoins quelques vues positives de façon opportuniste et une exposition devise relativement équilibrée entre Euro et US Dollar.

 

 

Commentaire intéressant sur la gouvernance


Enfin, on a écouté attentivement les explications d’Edouard Carmignac sur la nouvelle gouvernance de sa société.

 

David Older est le responsable actions du groupe, que le fondateur a salué pour la qualité de leur collaboration depuis 4 ans et ses compétences en technologie. Pour le fondateur, la technologie est devenue centrale dans les gestions et donc une absolue nécessité à ses yeux pour assurer le leadership en gestion d’actifs.

 

Rose Ouahba assure la direction du pole obligataire tandis qu’Edouard Carmignac est désormais le Chief Investment Officer, ce qui lui permet d’aider les équipes avec plus de recul…

 

 

Pour en savoir plus sur les fonds Carmignac, cliquez ici.


@H24Finance
CM-CIC
M&G investments

Buzz H24


M&G investments

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Swiss Life REIM

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Swiss Life REIM

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Sycomore