Montpensier
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5316.51 +0.67% +12.38%

DNCA

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Inocap Gestion

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Transférabilité des contrats : tout est possible, tout est réalisable, c’est le jeu du flou...

Publié le

 

                http://files.h24finance.com/jpeg/roadshow.jpg

 

 

Pour la première fois, des assureurs/plateformes et des sociétés de gestion se sont réunis autour d’un format innovant en offrant un panel large et inédit de l’écosystème des CGP.
 
  • Nortia (Philippe Parguey, Directeur Général Développement)
  • Vie Plus (Anne-France Gauthier, Directeur Commercial)
 
se sont retrouvés avec...
 
  • JP Morgan AM (Stéphane Vonthron, Directeur Commercial Clientèle CGPI)
  • Sunny AM (Christophe Tapia, Directeur Général Développement)
  • H2O AM (Mehdi Rachedi, Directeur des Relations Investisseurs d'H2O AM Europe)

 

Christophe Tapia a animé la table ronde des assureurs/plateformes, suivi d’Anne-France Gauthier qui stimula la discussion des Asset Managers.

 

 

Table ronde assureurs/plateformes :

 

  • Nortia a repris officiellement le contrôle de Selection 1818 le 23 avril. Elle se trouvera alors avec 12,5 Milliards € dont ¾ en assurance vie et ¼ en comptes titres. Nortia travaille avec trois assureurs vie luxembourgeois, deux dépositaires et développe quatre offres : assurance vie, comptes titres, prévoyance & service patrimonial et crédit. La plateforme se décrit comme une « place de marché » qui ambitionne d’industrialiser un métier d’artisan pour permettre aux indépendants de consacrer plus de temps à leurs clients. Philippe Parguey admet que le service n’est pas encore revenu en haut du podium comme elle y avait habitué ses clients. Il tient aussi à rappeler que 35% des documents produits par les assureurs contiennent des erreurs, d’où l’importance du back office qui représente chez Nortia le 1/3 des effectifs. Et Philippe Parguey de souligner que 19 personnes sont dédiées aux contacts clients et que tous les moyens sont déployés pour offrir les services au meilleur niveau, comme avant. Nous ne doutons pas que la société y arrivera, comme ses succès accumulés dans le passé en témoignent.
  • Axa sert les indépendants avec Thema que le groupe a créé pour eux en 1993. L’offre s’est orientée dès l’origine vers l’architecture ouverte pour atteindre aujourd’hui un encours de 10 Milliards €. Thema représente actuellement 40% de la collecte d’Axa en France. Edouard Pedro estime que l’enjeu principal est de passer du focus produit au focus services. Dans cette veine, les contrats Coralis sont complétés d’une offre bancaire avec le crédit immobilier, d’une offre en prévoyance et d’une plateforme luxembourgeoise. Les souscripteurs profitent de l’expertise patrimoniale grâce aux 15 spécialistes d’Axa Wealth Management. L’assureur a développé des formations validantes.
  • Vie Plus adopte une approche singulière. Anne-France Gauthier, chez l’assureur depuis Janvier 2018, a décrit l’offre de gestion déclinée par thème. Les nouveaux mandats s’appellent ISR Europe, ISR Monde, Enjeu Avenir, Intelligence Artificielle ou Economie Réelle, une façon de donner plus de sens à l’épargne. Sur le plan opérationnel, pour faire face à la croissance tout en maintenant la qualité de service, Vie Plus et Suravenir a rapproché le centre de contact du service gestion, ce qui a permis de réduire les temps de réponse. La mission première du back office est de répondre aux demandes de façon à minimiser les erreurs et de fournir aux clients des documents impeccables. Vie Plus lancera en 2019 des formations validantes de 15 heures réparties sur deux jours, avec des partenaires comme Fidroit en ingénierie patrimoniale, par exemple. La compagnie prévoit d’élargir les sujets de formation l’an prochain à des thèmes comme la négociation et la compréhension des messages non verbaux…à suivre

 

 

Où en est la demande en ETF ?

 

Les trois opérateurs observent que les montants sont très faibles dans les encours ; Anne-France Gauthier souligne que la demande est en très forte croissance cependant.

 

 

Transférabilité des contrats…tout est possible, tout est réalisable, c’est le jeu du flou

 

  • Vie Plus transfère le contrat dès réception du courrier, en prévenant le courtier « par courtoisie » pour lui permettre de « défendre son fonds de commerce ». La compagnie considère qu’il y a trop de risques à tergiverser.
  • Nortia comprend que la rémunération doit suivre le conseil. Elle a toutefois mis en place une indemnisation de 12 mois.
  • Axa Thema observe qu’il n’y a pas de consensus de place. L’indemnité, actuellement de 30 mois, devrait bientôt passer à 12 mois.

 

 

Sunny AM, JP Morgan AM et H2O – des offres très différentes

 

  • Mehdi Rachedi est chez H2O depuis le 1er janvier avec son équipe. Les encours ont atteint 30 Milliards €, gérés depuis Londres mais aussi Paris, Singapour et Monaco.
  • Christophe Tapia rappelle la création de Sunny AM en 2008 avec Jacques Cadenat. La société a développé une offre destinée à la gestion de trésorerie d’entreprise qui constitue aussi une alternative au fonds général. Les banques centrales jouant un rôle clé dans l’orientation des marchés, la société de gestion a recruté Etienne de Marsac, un ancien de la Banque Européenne d’Investissement. 
  • Stéphane Vonthron s’appuie sur l’implantation mondiale du géant de la finance JP Morgan dont la branche AM gère 1800 Milliards $, dont 300 Milliards détenus par des européens, avec 1200 gérants et analystes répartis dans 35 pays. Avec 150 fonds commercialisés en France, et 500 stratégies déployées dans le monde, JP Morgan AM a décidé en France de se concentrer pour les CGP sur quelques fonds.

 

 

Allocations d’actifs

 

JP Morgan AM a accru la part actions depuis le début de l’année, en dépit de taux bas et de valorisations élevées. Stéphane Vonthron rappelle qu’une société américaine empruntant sur le marché du haut rendement à 6% sur 5 ans, peut racheter à bon compte ses titres tant que le P/E reste inférieur à 20. Le rendement implicite de l’action à 5% est en effet attractif quand on l’acquiert en se finançant à 4% après impôts.

 

  • Le gérant américain surpondère les actions, avec le marché Nord-américain et les émergents en priorité au détriment des actions européennes.
  • En obligataire, la duration est sous pondérée, ainsi que le crédit.

 

H2O reste fidèle à son credo développé à la création de la société de gestion : ce sont les banques centrales qui pilotent la liquidité et les marchés par voie de conséquence. Il importe pour les gérants d’H2O d’avoir une vue de long terme, tenir les positions et de se tenir éloigné des pans économiques bénéficiant des largesses de la Fed (survalorisés) pour d’intéresser à ceux qui sont délaissés. Les grandes institutions, notamment bancaires, sont « contrôlées par la compliance et le risk management » qui les empêchent d’assumer la volatilité qu’impose une vue de long terme. C’est une opportunité pour la société de gestion.

 

L’Europe est une zone privilégiée, y compris les périphériques, car la BCE est accommodante, malgré l’aléa politique. Les US Treasuries sont trop chers alors même que les tensions salariales persistent et que le chômage est au plus bas à 3,9%.

 

Sunny AM estime que la macro-économie est passée au second plan. La période 2012-2017 a vue les marchés actions prospérer largement alors que l’endettement public explosait et que le chômage de masse demeurait, en Europe à tout le moins. La solution privilégiée pour le gérant est de choisir des actifs qui ne sont pas visés par les banques centrales, comme les dettes d’entreprise à 4-5 ans.


@H24Finance
Kirao AM
DNCA

Buzz H24


DNCA

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Inocap Gestion

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Inocap Gestion

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Montpensier