Richelieu Gestion
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5388.25 -0.87% +13.9%

Richelieu Gestion

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Richelieu Gestion

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Carmignac repart de l'avant...

Publié le

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Carmignac%20Quaterly%20Meeting.jpg

Edouard Carmignac a fondé Carmignac Gestion il y a 30 ans

 

 

« Après un passage à vide, la maison Carmignac est repartie de l’avant ! » s’exclame Didier Saint-Georges, membre du comité d'investissement, en introduction de la conférence de juillet.

 

En effet, après de longs mois de décollecte dont le pic de sorties fut atteint en octobre dernier, les encours de la société Carmignac commencent à se stabiliser autour de 37 milliards €. Pour rappel, la société gérait plus de 60 milliards € il y a tout juste deux ans. « On a mis un certain nombre de frustrations derrière nous. Quand on est bons on collecte, quand on est moins bons on décollecte, c’est normal » relativise Didier Saint-Georges, assumant les performances décevantes de l’année dernière.

 

Une sérénité qui s’explique par la forte confiance affichée par l’ensemble des équipes, le fondateur Edouard Carmignac en tête. « Le renforcement de nos équipes de gestion et d’analyse sur les marchés actions ces dernières années, leur focalisation sur les rares foyers de croissance, me rendent particulièrement confiant quant à notre aptitude à vous faire tirer parti de ces nouvelles perspectives d’investissement, certes difficiles, mais non moins prometteuses » a-t-il indiqué.

 

Ainsi, de nombreux talents continuent de compléter les expertises de la société. Marie-Anne Allier (ex Amundi) est devenue co-gérante de Carmignac Sécurité en avril, Eliezer Ben Zimra et Guillaume Rigeade (ex Edmond de Rothschild AM) co-gèrent Carmignac Portfolio Capital Plus, Kevin Thozet (également ex Edram) rejoint le comité d’investissement, et Justin Kew (ex Fidelity International) prend le poste nouvellement créé de Sustainability Manager.

 

 

Stratégie d’investissement : une hausse du marché qui pourrait se poursuivre

 

Sur les actions, la société considère l’environnement toujours porteur malgré la défiance des investisseurs finaux. Frédéric Leroux, Responsable de l’équipe Cross Asset, remarque que la hausse du marché s’est ainsi faite sans leur participation. Les fonds obligataires ont connu des souscriptions tous les jours alors que les fonds actions connaissent des sorties toutes les semaines depuis plus d’un an et demi, notamment en Europe. « Cela veut dire qu’il y a énormément de scepticisme. Plus ce marché va se développer à la hausse, plus il y aura de retardataires qui seront forcés de prendre le train en marche. Ce nouveau plus haut doit donner lieu à une nouvelle impulsion complète vers des plus hauts sensiblement plus élevés qu’aujourd’hui » anticipe-t-il.

 

L’environnement actuel de baisse des taux favorise les valeurs à forte visibilité et à forte croissance. Dans ce schéma, le Nasdaq a été le grand vainqueur, et compte-tenu de ce que devraient faire les banques centrales, Carmignac pense qu’il devrait le rester. Par ailleurs, l’affaiblissement du dollar confirmerait le rebond des actifs risqués et permettrait un rattrapage émergent.

 

 

Carmignac Patrimoine : toujours une grande flexibilité

 

Sur le fonds phare de la maison (12,7 milliards €), le duo aux manettes Rose Ouahba et David Older table sur un scénario d’environnement de croissance faible. Le cœur de portefeuille reste axé sur des valeurs de croissance de long terme (42,6%), couplé à des expositions plus opportunistes. L’identification des valeurs reste néanmoins une étape-clé : « Ce n’est pas le moment d’acheter l’indice Nasdaq » prévient David Older, pointant un nombre limité d’opportunités au sein d’un univers saturé. Si le discours semble trancher avec celui de Frédéric Leroux, il montre le travail de sélection d'un gérant actif à partir d'un scénario macroéconomique donné.

 

La gestion de la poche thématique reste à ce titre particulièrement active avec de nombreuses opérations sur les valeurs en portefeuille (par exemple, pas moins de 14 prises de bénéfices ou renforcements sur le titre Facebook en 18 mois).

 

A la fin du T2, l’exposition aux actions se situe à 43% pour 7% de liquidités et 50% d’obligations.

 

Sur cette poche obligataire, Rose Ouahba a réduit le risque directionnel et la sensibilité aux taux d’intérêt cœurs & semi-cœurs, mais a renforcé la sensibilité sur les taux périphériques. L’allocation au crédit reste stable. A noter une exposition aux devises émergentes en hausse (19%) au détriment du dollar.

 

 

Marchés de dette : comment Carmignac gère le risque de liquidité ?

 

La société a précisé son positionnement vis-à-vis de ses investissements en dette privée et notamment le risque de liquidité associé. 

 

« C'est une question qui est d'actualité » souligne le Responsable Crédit Pierre Verlé. « Souvent, les problématiques de liquidité cachent en fait des problématiques de valorisation » poursuit-il. La dette privée évoquée dans les investissements Carmignac se fait par opposition à la dette souveraine car la société n’a aucune position en "private credit". L’ensemble des actifs en crédit sont des obligations cotées en bourse qui s’échangent chaque jour au prix du marché. 

 

Les ratios d’emprise sont particulièrement sévères : aucun fonds ne peut détenir plus de 10% d’une même obligation et l’ensemble des fonds Carmignac ne peut en détenir plus de 20% (et ce, seulement pour les souches > 500 millions €). « C’est bien inférieur à toutes les règles que je connaisse de tous les gérants, mêmes sérieux » note Pierre Verlé. Une attention portée au risque de liquidité qui est dans l’ADN de Carmignac et de son équipe crédit. « J’ai fait 7 ans de ma carrière en "Distressed Debt", j’ai trouvé ça très amusant de gagner de l’argent sur les problèmes de liquidité des autres, mais je n’ai pas envie d’être à la place de ces personnes-là » conclut le gérant.

 

 

Combiner la gestion thématique et l’ESG

 

Interrogé sur l'engagement de la société en matière de finance responsable, Edouard Carmignac a invité sa fille Maxime à en parler.

 

« Mr Jourdain disait qu'il faisait de la prose sans le savoir (Ndlr H24 : Molière - Le Bourgeois gentilhomme, 1670), chez Carmignac nous faisions de l’ESG sans le savoir » explique-t-elle en référence aux critères d'exclusions de certains secteurs controversés depuis l’origine de la société. Des critères qui s’appliquent à l’ensemble de la gamme mais 3 fonds possèdent spécifiquement le Label ISR français.

 

A ces solutions vont s’ajouter deux nouveaux fonds thématiques également basés sur l’ESG : Carmignac Grandchildren et Carmignac Family Governed. Maxime Carmignac reprend le fameux slogan de Patek Philippe pour illustrer ces stratégies : « Vous ne possédez pas votre montre pour vous-même, vous en prenez soin pour les prochaines générations ».

 

Une gamme qui semble taillée sur mesure par cette boutique française qui a fait le choix de l'indépendance et de la transmission familiale.


 

Pour en savoir plus sur les fonds Carmignac, cliquez ici.


@H24Finance
Richelieu Gestion

Buzz H24


Richelieu Gestion

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Richelieu Gestion

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Richelieu Gestion

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Richelieu Gestion