H24Finance.com - Actualités



Pour trouver du rendement, c’est un peu plus facile depuis les récentes secousses en Italie !

11/06/2018

Lorenzo Gazzoletti, Directeur Général Délégué d’ODDO BHF AM et Alain Krief, Responsable Global de la Gestion Taux, ont fait le point sur la stratégie d’investissement obligataire à taux fixe. L’occasion de commenter les soubresauts italiens, de nous offrir une perspective pour les mois à venir et guider les choix entre les différents fonds gérés par le groupe.

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Oddo%20BHF%20AM.jpg

 

 

ODDO BHF est un acteur important dans la dette privée

 

Sur les 60 milliards d’euros gérés par le groupe depuis les bureaux de Paris, Dusseldorf et Francfort, 17 milliards sont investis en dettes corporate dont 6 milliards à haut rendement.

 

15 analystes gérants se répartissent les efforts de recherche autour des pôles Investment Grade et High Yield.

 

 

Rappelons que les moteurs de performance de cette classe d’actifs sont :

 

 

 

L’environnement change, les taux appelés à monter

 

Une antienne qu’on entend depuis tellement d’années, mais on dirait que cette fois-ci, c’est la bonne. 

 

Tenons-nous en aux faits :

 

 

 

Les convictions d’ODDO BHF


 

Fort de ces constats, Alain Krief a décliné les solutions d’investissement qu’offre ODDO BHF AM.

 

 

Trois fonds corporate profilés

 

 


Objectif : recherche de rendement positif avec risque faible

 

Univers d’investissement : haut rendement et investment grade, maturités inférieures à 4 ans, notation minimum B-/B3, sans contrainte de benchmark.

 

La poche investment grade est destinée à limiter les phases baissières de marché. Le rendement à maturité est de 2,1% (données au 30 avril 2018) et la duration modifiée de 1,6. Les deux plus forts drawdowns enregistrés depuis la création furent de 2,4% pendant l’été 2011 et 1,9% au 3ème trimestre 2015.

 

Avec un SRRI à 2 et près de 200 lignes en portefeuille, sa volatilité est à 0,6% sur les 12 derniers mois glissants avec une performance de 0,89%. Pas de surprise, peu de risque donc peu de rendement.

 

 


L’objectif d’origine lors du lancement le 12 janvier 2018 était un rendement annualisé de 3,8% (parts CI-EUR et DI-EUR) entre l’émission le 12 janvier 2018 et l’échéance du 31 décembre 2025.

 

L’univers d’investissement : bond picking, buy-and-maintain et possibilité de couvrir les risques de taux et de crédit via des dérivés listés ou OTC.

 

Le rendement à maturité de 5,1% (hors défaut) au 31 mai et la duration modifiée à 2,7 reflètent le portefeuille de 136 lignes dont 65% notées B et 28% BB. A noter que les émissions italiennes pesaient 11% au 30 avril 2018.

 

A retenir : le timing d’entrée est important dans un fonds daté, comme lorsqu’on achète une obligation en direct.

 

Ca tombe bien, le rendement vient de passer de 4,8% peu avant la secousse transalpine à 5,1%-5,15% le 31 mai (jour de la présentation). La VL étant en dessous du pair, voilà un attrait supplémentaire pour entrer dans ce fonds avec un niveau de rendement bonifié depuis le lancement.

 

 

 

Objectif : surperformer l’Eonia + 200 bps nets de frais avec une volatilité ex-post inférieure à 5%.

 

Univers d’investissement : investment grade et haut rendement, covered bonds, dettes souveraines OCDE dont 80% minimum libellés en EUR ou en USD avec une notation minimale de CCC, et 15% max entre CCC- et CCC+.

 

Les gérants ont le choix d’une allocation flexible 0-100% en Investment Grade, haut rendement, covered bonds et entreprises exposées aux pays émergents. La duration peut varier entre -5 et +5, la couverture du ridque crédit de 0 à 100%.

 

Le SRRI de 3, le rendement à maturité de 3,5%, 7% notés A, 86% entre B et BBB et le solde en CCC et non notés placent cette stratégie dans une catégorie un peu plus volatile.

 

Ce peut être une brique intéressante dans la perspective de taux haussier et de marchés qui offrent des opportunités aux gérants agiles.

 

 

Pour en savoir plus sur les fonds ODDO BHF AM, cliquez ici.




>> Revenir à l'actualité