Russell
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5696.9 -0.09% +20.42%

Franklin Templeton

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Natixis Agapan Solutions

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Le ralentissement économique se précise selon cette société de gestion française qui gère près de 50 milliards €...

Publié le

 

http://files.h24finance.com/jpeg/CPR%20AM.jpg

 

 

Inversion de la courbe des taux, guerre commerciale, ralentissement de l’économie… nous en entendons parler depuis quelques mois désormais, mais où en est-on aujourd’hui ? CPR Asset Management nous livre ses conclusions.

 

 

La conjoncture mondiale est inquiétante

 

Les États-Unis, première économie mondiale, influencent naturellement les économies de nombreux autres pays. Malheureusement aujourd’hui, nous observons un ralentissement au pays de l’Oncle Sam :

 

  • Certains indicateurs de récession comme l’inversion de la courbe des taux sont dans le rouge aux États-Unis : les taux américains à 10 ans sont inférieurs aux taux à 3 mois.
  • L’intensification de la guerre commerciale sino-américaine pèse sur l’économie. Les États-Unis et la Chine augmentent tour à tour leurs droits de douane. Par exemple le soja américain, taxé à 3% avant la guerre commerciale, est aujourd’hui taxé à 33%.
  • En août, le sentiment des consommateurs américains a connu sa plus forte baisse depuis près de 6 ans alors même que la consommation aux États-Unis est moteur de l’économie.
  • La révision à la baisse du niveau d’emploi non-agricole par le BLS (Bureau of Labor Statistics) aux États-Unis a marqué les esprits, les créations d’emplois ralentissent.

 

Partout ailleurs, et sans surprise, les économies souffrent :

 

  • La croissance européenne est encore plus touchée mais de façon hétérogène. L’Espagne et la France se portent bien alors qu’en Allemagne l’économie s’était contractée au second trimestre et devrait faire de même au troisième. Au Royaume-Uni, le Brexit impacte l’économie : la croissance du PIB s’est aussi contractée au 2ème trimestre.
  • Du côté de la Chine, le ralentissement est structurel mais aggravé par la guerre commerciale. Les autorités chinoises peinent à relancer l’économie.
  • Les pays émergents ne sont pas épargnés : ils subissent de plein fouet le ralentissement chinois, la guerre commerciale et la baisse de la demande des pays développés.

 

Seule bonne nouvelle, il n’y a pas de tension inflationniste dans les grands pays développés, ce qui permet aux banques centrales de mettre en œuvre des politiques accommodantes afin de soutenir les économies. La FED et la BCE ont d’ailleurs déjà débuté leurs baisses de taux directeurs, la BCE a aussi annoncé la reprise de ses achats d’actifs.

 

 

Quelles sont les prévisions et recommandations pour les trois mois à venir ?

 

Le changement de cap des banques centrales en début d’année 2019, la baisse des taux longs et des taux d’emprunts d’État ont permis à toutes les classes d’actifs d’avoir des performances à deux chiffres depuis le début de l’année. Cependant, CPR Asset Management pense que la tendance sera baissière ces trois prochains mois.

 

Le scénario le plus probable (probabilité de 60%) selon eux est le suivant :

 

  • Le ralentissement économique s’étendrait au secteur des services et les tensions commerciales s’accroîtraient.
  • Les taux directeurs baisseraient aux États-Unis (1,75%) et en zone euro (-0,60%). Au Japon les taux se stabiliseraient (0%). De même, les taux longs baisseraient aux États-Unis (1,35%) et en zone euro (-0,80%). Ils se stabiliseraient aussi au Japon (-0,30%). On peut en déduire que les obligations offriraient de bonnes performances mais aucun revenu (dû fait des taux négatifs). Aujourd’hui, le crédit reste attractif aux États-Unis : « 95% de toutes les obligations d’entreprises de bonne qualité dans le monde ayant un rendement positif se situent aux États-Unis ».
  • Côté actions, elles perdraient -5% aux États-Unis et en zone euro, -7,5% au Japon et dans les pays émergents.


Un scénario (d’une probabilité de 20%) serait tout de même favorable aux actions. Il faudrait qu’un accord soit trouvé entre la Chine et les États-Unis, que les relances budgétaires se mettent en place et que le Hard-Brexit soit évité. Tout est donc encore possible même si pour le moment ce scénario est le moins probable.

 

 

Pour en savoir plus sur les fonds CPR AM, cliquez ici.


@H24Finance
AXA Thema
Franklin Templeton

Buzz H24


Franklin Templeton

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Natixis Agapan Solutions

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Natixis Agapan Solutions

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Russell