Montpensier
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5518.55 -1.42% -7.69%

Sanso IS

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Syquant Capital

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Inocap Gestion

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

« Quand on propose une gestion intéressante, intelligente et performante, la dimension responsable est la cerise sur le gâteau...»

Publié le

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Raya%20Bentchikou%20Axa%20IM.jpg

Un an après son arrivée à la tête de l’équipe commerciale dédiée aux CGP et au réseau Axa, Raya Bentchikou répond à nos questions.



H24 : Alors que le confinement reprend en France, comment s’organise votre équipe ?

 

Raya Bentchikou : Mon équipe est composée de 6 commerciaux organisés par région. Dès mon arrivée, nous avons mis la proximité et la récurrence des interactions au centre de nos préoccupations.

 

Car il faut être présent quand la situation va bien, mais aussi quand ça va mal. Ainsi, pendant le premier confinement, nous avons accompagné nos partenaires avec des décryptages macro hebdomadaires, des calls sur nos thématiques et avons organisé des Cercles de la Gestion virtuel. Nous avons essayé d’être au plus proches des clients pour leur apporter de l’information dans cette période compliquée pour tous.

 

A la rentrée, nous avons repris les one-to-one, qui sont très importants. C’est bien d’être présent sur les salons, mais je ne suis pas sûre que ce soit là où nous avons le plus d’impact. Nous avons également réorganisé de petits évènements, notamment virtuels.

 

Nous revenons à la situation de Printemps depuis aujourd'hui avec 100% des employés en télétravail sans aucune difficulté opérationnelle particulière. Le fait d’appartenir à une grande maison comme Axa IM a un réel avantage : tout le contenu que nous avons sur la macro et sur les produits n’est possible que parce que l’on repose sur une organisation avec des équipes dédiées, mobilisées et nombreuses. Parfois, on a vite fait de dire que c’est un peu l’usine dans les « grosses » boutiques. En fait, tout cela est très « taylor made » et permet en temps de crise d’avoir les ressources pour accompagner les clients.

 

 

H24 : Comment s’articule l’offre produits Axa IM auprès des CGP ?

 

Raya Bentchikou : En rejoignant l’équipe, j’ai voulu une stratégie très segmentée. Nous avons mis en place une gamme « core » avec les fonds thématiques et la multigestion. L’équipe a sélectionné deux produits : Axa WF Framlington Digital Economy et Axa IM Euro Sélection. Ce sont des stratégies qui ont été résilientes et performantes, y compris durant la crise.

 

Axa IM gère plus de 2 milliards € sur les thématiques (longévité, digital, robotech, clean economy…). Malgré une année particulière, nous avons eu des flux positifs sur ce segment. Il y a notamment un réel intérêt sur ce qui est économie digitale car tout le monde a pu toucher du doigt la surperformance de ces secteurs. Sur le fonds Digital Economy, notre approche est riche et différenciante car nous avons une petite surpondération petite et moyennes capitalisations.

 

Concernant Axa IM Euro Sélection, nous sommes au début de l’histoire mais recevons beaucoup de marques d’intérêt. C’est un fonds de 450 millions € d’encours créé en 2002, ouvert au public en 2009, mais qui était auparavant dédié au fonds général Axa. Il est en éligible au PEA et labellisé ISR. Le portefeuille est assez concentré avec 30/35 actions de la zone euro. L’équipe de gestion est expérimentée et toutes les décisions sont prises de manière collégiale. Il surperforme l’Euro Stoxx Total Return Net sur toutes les périodes et affiche plus de 13% de performance annualisée.

 

Nous positionnons ce fonds comme un « equity defensif ISR ». La gérante principale, Anita Barczewski, est présente depuis 20 ans et a toujours eu la même approche : détenir des sociétés capables de traverser des cycles économiques, fournir un rendement régulier et durable, et se concentrer sur l’appréciation sur le long-terme du capital tout en minimisant la probabilité de perte.

 


H24 : Quelle est l’approche d’Axa IM vis-à-vis de l’Investissement Responsable ?

 

Raya Bentchikou : C’est un tournant que nous avons pris il y a plus de 20 ans (nous gérons un mandat à impact visant à la création d’emplois en France depuis 1998). Nous avons toujours eu une équipe dédiée à l’Investissement Responsable, mais ce qui a évolué dans notre approche est son intégration dans les équipes de gestion. Nous avons donc enrichis ces équipes depuis 3 ans avec des analystes ESG au sein des expertises actions, obligataires et même spécifiquement sur des classes d’actifs comme le high yield. Il y a aujourd’hui une trentaine de personnes chez Axa IM travaillant sur de l’analyse ESG.

 

Notre politique ESG couvre plus de 80% de nos encours et l’intégralité de nos fonds ouverts. Le fait est qu’il n’y a pas de norme aujourd'hui. Même le Label ISR n’impose pas de méthodologie. Et comme il n’y a pas de consensus aujourd’hui au niveau des providers de données ESG, nous avons pris le meilleur de chacun. En plus des exclusions que nous appliquons (charbon, armes controversées, huile de palme, phosphore blanc, tabac, sociétés controversées…), nous avons donc développé un modèle propriétaire quantitatif de scoring ESG à partir des données MSCI (meilleur sur l’environnement et la gouvernance) et des données VIGEO (meilleur sur le pilier social).

 

 

H24 : L’Investissement Responsable peut-il vraiment s’imposer auprès des investisseurs particuliers ?

 

Raya Bentchikou : Il y a certes une dichotomie entre l’intérêt que suscite le sujet et les flux que cela peut générer au niveau du retail. Même s’il y a une amélioration, il faut reconnaître ce n’est pas exponentiel. Mais nous sommes encore au début de l’histoire. 

 

Tout le monde s’est mis à l’Investissement Responsable, mais la courroie de transmission entre l’offre des asset managers et le client final, c’est-à-dire le distributeur, ne joue pas encore pleinement son rôle. Charge à nous de démonter les mythes sur ces sujets (« l’ISR ne fait pas de performance », « l’ISR ce n’est que des large caps », « l’ISR ce n’est que des actions »…).


Quand on propose une gestion intéressante, intelligente et performante, la dimension responsable est la cerise sur le gâteau.

 

 

  • AXA WF Framlington Digital Economy : +32,62% YTD
  • AXA IM Euro Sélection : -6,60% YTD 

 

Pour en savoir plus sur les fonds Axa IM, cliquez ici.

 

 

Copyright H24 Finance. Tous droits réservés.


@H24Finance
Amplegest
Sanso IS

Buzz H24


M&G investments

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Syquant Capital

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Inocap Gestion

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Montpensier