Montpensier
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5518.55 -1.42% -7.69%

Jupiter AM

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Syquant Capital

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Inocap Gestion

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Une bulle sur la Tech US ? Vraiment ?

Publié le

Adrian Daniel (Gérant de Mainfirst Absolute Return Multi Asset) a tenté de répondre à cette question lors d’un webinar organisé par la société de gestion Mainfirst sur le risque d’une bulle aux Etats-Unis.

http://files.h24finance.com/jpeg/MainfirstVisuel.jpg

La performance du marché américain de cette année s’est principalement concentrée sur le secteur technologique et paraît décorrélée de la macroéconomie. D’un point de vue géographique, la divergence entre la performance des Etats-Unis et de l’Europe n’a fait que se renforcer depuis la crise financière de 2008.

 

 

D’où provient cette divergence ?

 

  • La composition des indices : l’Europe souffre d’un manque de développement dans le digital. L’indice européen est de ce fait très largement sous pondéré dans le secteur technologique, meilleur contributeur des indices américains.
  • Les bénéfices par actions ont diminué en Europe tandis qu’ils ont fortement augmenté aux Etats-Unis. Cela expliquerait une partie de la divergence entre les deux zones.

 

 

Qu’en est-il des valorisations ?


Tout d’abord, selon le gérant, le PER (Price Earning Ratio) en absolu n’est pas un bon indicateur de valorisation, ni d’aide à la décision. L’expérience a montré qu’acheter des actions sur le simple fait que le PER est faible est une erreur. Cependant, il semble être un bon indicateur en relatif.

 

En comparant la situation actuelle avec la bulle des années 2000 :

 

  • Le différentiel entre le PER du secteur technologique et le PER du S&P500 est très faible (environ 50 contre 10 aujourd’hui). 
  • La politique monétaire de la Réserve Fédérale américaine était restrictive alors qu’elle est aujourd’hui expansionniste.
  • Les obligations américaines à 10 ans avaient un taux supérieur à 6% contre 0,70% aujourd’hui. Naturellement, les flux se dirigent vers le rendement, et donc vers les actions.
  • La pondération du secteur technologique dans les indices est plus faible tandis que les profits sont bien supérieurs.

 

Cette comparaison avec la bulle des années 2000 montre l’efficience du marché actuel dans sa manière de valoriser les tendances fondamentales sous-jacentes.

 

 

Reste-il encore un potentiel de croissance ?

 

Le Coronavirus a accéléré les changements structurels et Adrian Daniel cite le PDG de Microsoft, Satya Nadella : « Nous avons vu deux ans de transformation digitale en seulement deux mois ».

 

Ainsi, l’économie d’aujourd’hui est nourrie par la digitalisation et certaines tendances pourraient continuer de l’alimenter :

 

  • Le Cloud Computing. Ce secteur montre une forte croissance sur ces derniers trimestres et devrait continuer son ascension. En effet, 80% des données sont toujours dans des serveurs stationnaires. Les trois principaux acteurs, Amazon Web Services, Google Cloud, Microsoft Azure, représentant 95% du marché, devraient en bénéficier.
  • L’ESG (Environnement, Social, Gouvernance). Les secteurs de croissance tels que la technologie ou la santé se placent dans des positions confortables en termes de scores ESG.
  • La croissance pourrait devenir de plus en plus difficile à trouver à l’avenir. Les flux se tourneraient ainsi logiquement vers ces secteurs en perpétuelle croissance.

 

Adrian Daniel recommande finalement de ne prendre aucun profit sur le secteur technologique américain et de ne pas s’inquiéter des récentes performances. Le passé a montré que vendre sur des plus hauts n’était pas une bonne stratégie. Il y a encore un fort potentiel de croissance pour ce secteur et le marché semble correctement valoriser les tendances sous-jacentes ainsi que les perspectives fondamentales des actifs.

 

Alors il y a-t-il une bulle sur la Tech US ? Pas vraiment selon le gérant…

 

 

H24 : Pour en savoir plus sur les fonds Mainfirst, contactez les équipes de Fenthum en cliquant ici.

 

 

Copyright H24 Finance. Tous droits réservés.


@H24Finance
Amplegest
Jupiter AM

Buzz H24


M&G investments

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Syquant Capital

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Inocap Gestion

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Montpensier