Pictet AM
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
5902.99 +2.08% +6.33%

Moneta

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Mainfirts

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Montpensier

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Climat : un outil simple et lisible pour aider les acteurs du secteur financier et les particuliers...

Publié le

Axylia vient de créer le Score Carbone® Axylia. Explications avec le Président Vincent Auriac.

 

http://files.h24finance.com/jpeg/Score%20Carbone%20Axylia.jpg

Vincent Auriac : «50% des entreprises présentes au CAC40 aujourd’hui n’y figureraient plus si leur impact environnemental était calculé ! »

 


H24 : Pourquoi lancez-vous le Score Carbone Axylia ?



Vincent Auriac :
Ce score est le résultat de différents échanges avec nos clients et partenaires. Ils savaient qu’ils ne voulaient pas investir dans des entreprises ayant un fort impact négatif sur le climat, mais ils n’avaient pas à leur disposition les informations leur permettant de distinguer les investissements responsables de ce point de vue – et ceux qui ne l’étaient pas. Autrement dit, notre réflexion est partie d’un besoin concret : il fallait un outil simple, objectif et fiable qui permette de savoir si une entreprise s’engage vraiment pour le climat.

 

Nous avons remarqué que certaines entreprises faisaient des bénéfices… mais qu’elles ne prenaient pas en compte le coût de leurs émissions de CO2. Ce sont des entreprises qui seraient difficilement viables si elles devaient payer leur « charge » carbone.

 

Le Score Carbone Axylia note de A à F les entreprises : une entreprise notée A sera engagée pour la réduction de ses émissions carbone tout en restant rentable, à l’inverse une entreprise notée F sera une entreprise qui se préoccupe peu de ses émissions et qui ne serait pas viable si elle « payait sa facture à la nature ».

 

 

H24 : Quelle est la méthode qui permet d'établir cette notation ?

 

Vincent Auriac : Le Score Carbone Axylia prend en compte toutes les émissions des entreprises, de la production au recyclage en passant par le recyclage, les sous-traitants etc. Autrement dit, nous incluons les émissions indirectes, bien souvent oubliées des calculs – ce qui arrange beaucoup d’entreprises. À titre d’exemple, Apple émet très peu de CO2 si on ne prend pas en compte les émissions indirectes : en effet, cette société délègue la majeure partie de la construction de ses produits pour ne garder en propre que la partie marketing et design. Ne pas prendre en compte les émissions indirectes, celles de ses sous-traitants, c’est passer totalement à côté de la réelle facture carbone d’une entreprise.

 

Puis, nous convertissons la totalité des émissions de CO2 en euros. Actuellement, une tonne de CO2 est estimée par les experts du GIEC à 130€, ce qui est bien au-dessus du prix du marché carbone actuel (autour de 40€/tonne). La somme obtenue est ce qu’on appelle la « facture carbone ». Nous déduisons ce montant du bénéfice net de l’entreprise et regardons la viabilité de cette dernière une fois ses émissions carbone payées.

 

Mais le Score Carbone Axylia ne s’arrête pas là. Nous étudions également les engagements climatiques des entreprises et ajustons le score en conséquence. Ainsi, une entreprise qui s’engage à réduire drastiquement ses émissions dans les années à venir verra son score amélioré par anticipation.

 

Il est important de noter que seules les entreprises publiant leur Scope 3 sont prises en compte dans le Score Carbone Axylia, ce qui exclut de fait les services financiers.

 

 

H24 : Vous avez calculé le score carbone des 600 plus grandes capitalisations boursières européennes. Quelles conclusions pouvez-vous en tirer ?

 

Vincent Auriac : L’une des conclusions les plus frappantes est que les entreprises des grands indices européens ont souvent un Score Carbone Axylia assez médiocre. D’après nos calculs, 50% des entreprises présentes au CAC40 aujourd’hui n’y figureraient plus si leur impact environnemental était calculé. La seconde est que la performance boursière de nos meilleurs scores est très positive. Notre modèle convient à la demande des clients et des sociétés de gestion qui cherchent une finance responsable, enfin simple et performante.

 

Au fond, la plupart des acteurs financiers en sont déjà conscients : on ne pourra plus continuer comme avant. Certains veulent retarder au maximum la révolution qui nous attend, d’autres la préparent… mais tous savent que l’investissement de demain sera responsable ou ne sera pas.

 

 

H24 : Avez-vous quelques exemples ?


Vincent Auriac : Je distinguerais deux groupes :

 

  • Celles qui ne publient pas leurs émissions du scope 3 (notamment toutes les banques) et ne nous permettent pas de calculer la facture carbone ; elles n’ont donc pas de score.
  • Ensuite, celles qui obtiennent le plus mauvais score, F ; ici, sans surprise, on retrouve Total, Saint-Gobain, Michelin, ENGIE SA ou Renault.

 

En haut de tableau, avec un score A, on trouve LVMH, L’Oréal, Sanofi ou Essilor.

 

 

 

Copyright H24 Finance. Tous droits réservés.


@H24Finance
Pierre Premier Gestion (PPG)
Moneta

Buzz H24


AXA IM

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Mainfirts

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Montpensier

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Pictet AM