Pictet AM
CAC 40 Perf Jour Perf Ytd
6296.69 +0.15% +13.43%

Aviva Investors

Perf. YTD
Diversifiés/Flexibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
ODDO BHF AM

Perf. YTD
OPCVM Actions

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
Keys AM

Perf. YTD
OPCVM Absolute Return

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Les marchés marquent une pause : un ''Spring Break'' ou vraiment de quoi s'inquiéter ?

Publié le

La descente après l’euphorie ? Le marché actions connaît une phase de ralentissement, les valeurs technologiques prennent du plomb dans l’aile, et le tout est couronné par des taux longs qui montent en flèche (bon de Trésor américain 10 ans à 1.75% mi-mars). L’inflation est au cœur des préoccupations des investisseurs, chez qui les annonces multiples de la Fed ne semblent pas faire écho.

http://files.h24finance.com/jpeg/Alain%20Zeitouni%20Russell%202.jpg

Mais quelles sont les véritables causes de cette fièvre inflationniste ? Est-elle justifiée ? Quels scénarios pour 2021 ? Eclairage avec Alain Zeitouni, Directeur de la Gestion de Russell Investments France.

 

 

Tout d’abord, l’année 2021 commence en douceur, avec une rotation progressive vers la « value » au profit de la croissance. Après leur forte surperformance de 2020, les valeurs technologiques perdent leur élan et sont maintenant largement dépassées (9 points d’écart) par les valeurs plus cycliques, et décotées (financières, pétrole, commodités etc.).

 

Un mouvement favorable au risque s’installe, avec les campagnes vaccinales qui s’accélèrent dans le monde, la réouverture des économies (très majoritairement en Asie et aux US, et partiellement en Europe), et la remise en marche des usines. Le marché obligataire et les valeurs refuge (l’or à -9.9% depuis le début de l’année) sont en repli. Changement notable en mars : les pays émergents et la Chine en particulier sous-performent, à +3.9% depuis le début de l’année, contre 5.5% aux U.S. et +7% en Europe.

 

 

Le plan de relance américain, un vaccin aux effets secondaires ?

 

Malgré les bénéfices escomptés, les investisseurs restent figés sur le risque de surchauffe de l’économie que peuvent générer ces mesures de soutien. A la différence des récessions précédentes, notamment celle de 2008, les politiques monétaires sont cette fois-ci accompagnées de plan budgétaires tout aussi accommodants. Aujourd’hui, « on sent qu’il y a de la frustration, les gens ont soif de consommer » selon les mots de Alain Zeitouni. La croissance aux Etats-Unis est prévue à 6.5% en 2021, avec un taux de chômage contenu à 4.5%. Des éléments, certes, positifs, mais qui attisent les craintes inflationnistes. Ceci est d’autant plus accentué par l’apparition de « goulots d’étranglement » (prix à la hausse des matières premières, pénurie des semiconducteurs etc.).

 

En outre, avec une collecte de +347 milliards sur les fonds actions en 2020 (record historique qui dépasse celui de 2017), des inquiétudes persistent quant à la montée en force de l’activité spéculative qui accapare les liquidés en dehors de l’économie réelle.

 

Par conséquent, la courbe des taux s’est translatée vers le haut, sur toutes les maturités, mais surtout les plus lointaines (pentification de la courbe). Mais la Fed pense que ceci n’est qu’un mouvement transitoire, renforcé par l’effet de base. En effet, elle compte maintenir ses rachats massifs pendant au moins 1 an, et ses taux bas jusqu’en 2023.
Les 1900 milliards de plan de relance américain visent à créer un choc positif de croissance, en améliorant la solvabilité de l’ensemble des agents économiques : les ménages (chèques de 1400$/ mois et l’augmentation des indemnisations au chômage), collectivités locales (financement des vaccinations), entreprises en difficulté (paiement des loyers). « C’est un plan qui a de multiples facettes » dont le but est d’aider ces acteurs économiques « à atteindre l’autre rive » explique Alain Zeitouni.

 

En ce qui concerne l’activité spéculative et la fuite des capitaux vers l’épargne, susceptibles de freiner la croissance, ceci ne peut être une tendance durable, affirme le Directeur de Gestion. Contrairement aux chèques de 2020 (notamment aux ménages ayant des revenus permettant l’épargne) qui ne pouvaient être dépensés dans les sorties, voyages, et loisirs, les aides de 2021 sont accompagnées par la réouverture des économies. Les ménages ont maintenant l’occasion de dépenser leur argent, et booster la consommation.

 

 

Les perspectives économiques sont donc positives, selon Russell Investments France :

 

  • Scénario haussier (40%) : grâce à l’ampleur des campagnes vaccinales, le maintien de politiques expansionnistes, et des économies « totalement ouvertes aux U.S. et en Asie, hormis les voyages et le tourisme », une forte reprise non-inflationniste est à prévoir.
  • Scénario neutre (50%) : la reprise sera progressive et contrebalancée par la persistance des incertitudes (entreprises, consommateurs…) qui appellent à la prudence, ainsi que l’éventualité d’un resserrement fiscal.
  • Scénario baissier (10%) : très peu probable, émergerait d’un blocage constaté dans les vaccinations, ou leur inefficacité face à de nouveaux variants. « Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui » insiste Alain Zeitouni, en Europe il y a un ralentissement (doutes sur les effets secondaires, retards de livraison…) mais il n’y a pas de pénurie.

 

Enfin, le directeur de la gestion réitère que les tensions inflationnistes « restent totalement et absolument mitigées », temporaires, et vont se lisser dans le temps. Les différents facteurs se conjuguent pour favoriser le marché actions, particulièrement de bon augure pour les cycliques value. En Europe, Alain Zeitouni appelle à « encore un peu de patience pour la reprise de l’économie ».

 

 

H24 : Pour en savoir plus sur les fonds Russell Investments, cliquez ici.

 

 

Article rédigé par H24 Finance. Tous droits réservés.


@H24Finance
Alpheys
Aviva Investors

Buzz H24


Invest AM

Perf. YTD
OPCVM PEA

Cliquer sur un fonds de la sélection H24
ODDO BHF AM

Perf. YTD
OPCVM Obligations Convertibles

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Keys AM

Perf. YTD
OPCVM Obligations

Cliquer sur un fonds de la sélection H24

Powered by Morningstar


Pictet AM